ÉpouseIncesteFictionHumiliationDomination masculineAdosExhibitionnismeLesbienneLa tricheÉrotique

Fiction

L'enlèvement, partie 1_(0)

L'enlèvement Partie 1 Chapitre 1 Les longs cheveux roux de Sandra flottaient au vent alors que sa petite décapotable blanche dévalait l’autoroute déserte. Elle était particulièrement heureuse de son week-end, conduisant sa décapotable à Las Vegas pour le week-end en disant à son fiancé qu'elle passait un week-end entre filles. En réalité, elle rôdait dans les bars pour jeunes hommes. Elle en a attrapé plus d’un. Elle l'a fait de temps en temps pour se prouver qu'elle l'avait toujours. Sandra était belle. Elle venait tout juste d'avoir trente ans, elle avait une peau de porcelaine soyeuse et de longs cheveux roux...

20 Des vues

Likes 0

Mel va au camp

C'était le jour où Mel allait au camp. Elle a trouvé un emploi de consolatrice pour les enfants dans un camp d'été. Elle était toute emballée et déjà prête à partir lorsque le bus est arrivé pour l'emmener au camp. En quittant sa maison, elle a vu que le consolateur principal, Adam, était dehors pour l'aider avec ses affaires. Il était grand, très musclé, afro-américain, probablement dans la trentaine, avec des cheveux noirs bouclés et des yeux marron clair. Il sourit et demande si c'est tout. Elle lui sourit en retour et dit oui. Pendant tout le trajet jusqu'au camp, Adam...

43 Des vues

Likes 0

Un investissement judicieux

C'était un bon investissement. Une maison mitoyenne dans une rue résidentielle calme. Défraîchi mais bon marché et lorsque grand-tante Freda m'a laissé de l'argent, l'acheter comme investissement m'a semblé être une bonne idée. C'était bon marché car il y avait des locataires assis, une HMO ou une maison à occupation multiple, trois étudiants, des filles et quatre chambres, trois chambres à l'étage et une autre en bas qui était autrefois le salon. J'ai emménagé dans la quatrième pièce. Celui du bas. La maison était pratique pour l'université et je pensais rester du lundi au vendredi et rentrer chez moi le week-end...

60 Des vues

Likes 0

Réalité du cyber-chat

Un week-end d'octobre, mes parents ont décidé de partir pour leur anniversaire et m'ont laissé (16 ans) et mon frère (20 ans) seuls à la maison. Il était plutôt occupé avec ses affaires universitaires, il a donc décidé de faire une sieste. Je n'avais rien à faire, alors j'ai décidé de consulter www.menchats.com, un lieu de discussion pour les hommes gays et bisexuels. J'ai menti sur mon âge, car il faut avoir 18 ans pour discuter. Avant de commencer, je me suis assuré que la porte de mon frère était fermée pour qu'il ne puisse pas me voir me branler, puisque...

58 Des vues

Likes 0

...

63 Des vues

Likes 0

...

77 Des vues

Likes 0

...

82 Des vues

Likes 0

Une autre journée à l'auto-école...

Je peux admettre qu'il était sexy. Le genre de chaud qu'on voit dans les magazines, des yeux noisette, des cheveux bouclés coupés courts, mais qui bougent toujours au gré du vent. Abdos durs et muscles épais sur une peau olive bronzée. Voix grave et séduisante, et probablement le meilleur de tout, énorme renflement dans son pantalon. Conduire avec lui m'a rendu fou, même si je n'avais jamais pensé à ce qui allait se passer... C'était un dimanche après-midi, le dernier cours de conduite que j'avais avec lui. Nous roulions sur une route déserte, sans les quelques voitures qui passaient. Il portait...

102 Des vues

Likes 0

CONDUIRE LE JAVELIN

Le plus grand plaisir que j'ai eu à l'école, c'est quand j'ai rejoint le gang de Jodi Malenger. C'était en Angleterre, il y a longtemps, mais Jodi n'était pas anglais, il était né en Estonie ou quelque part comme ça et sa famille avait déménagé quand il était jeune. Quoi qu'il en soit, d'où qu'il vienne, il était l'enfant le plus dur et le plus intelligent que j'aie jamais rencontré et quiconque avait la chance de passer du temps avec lui était assuré de s'amuser beaucoup. En partie parce que sa famille était aisée, mais surtout parce que Jodi semblait pouvoir...

111 Des vues

Likes 0

Deux d'entre eux et un de moi

Encore une fois, c'est fictif. Je m'excuse si mon histoire ne correspond pas à vos critères, mais en réalité ce n'est pas le cas. J'espère que c'est angoissant à lire pour ceux d'entre vous qui ne l'aiment pas. Je suis également désolé pour les fautes de grammaire ou d'orthographe, mais ce n'est pas noté et je ne vois pas la nécessité de passer plus de temps juste pour modifier quelques défauts que les gens remarquent à peine. Apprécier. Maman a embrassé chacun de nous avant de se retourner pour partir. Je lui ai dit au revoir alors qu'elle partait pour monter...

127 Des vues

Likes 0