Un shake protéiné tôt le matin

877Report
Un shake protéiné tôt le matin

Les hanches d'Ashley se balançaient de manière suggestive d'un côté à l'autre alors qu'elle entrait dans la salle de détention. Elle était nouvelle à l'école, mais elle avait eu une retenue le matin du premier jour. Elle entra dans la salle de classe et sourit au seul professeur, l'un des entraîneurs de football, alors qu'elle s'asseyait à la réception. Elle le surprit en train de s'ajuster sur son siège et instantanément elle sut ce qu'elle voulait.

Il n'était pas mal à la recherche de quelqu'un de son âge; environ cinq pieds sept pouces avec un bronzage fermier et des cheveux coupés de près. Son corps était mince, avec des notes de muscle partout montrant qu'il restait en forme même à son âge, qui ne pouvait pas dépasser vingt-huit ans.

Elle pressa ses cuisses ensemble, puis leva les mains et les pressa contre ses joues, le résultat fut que son décolleté fut serré et poussé vers l'avant dans son haut décolleté. Elle lécha ses lèvres, les mettant dans une forme boudeuse pendant qu'elle parlait, choisissant ses mots avec soin pour diriger les choses là où elle les voulait.

"Je n'arrive pas à croire que je doive manquer le petit-déjeuner pour ça..."

Sa douce voix était parfaitement claire dans la pièce silencieuse et amena son regard pour rencontrer ses yeux, lui offrant un sourire en demi-teinte et un petit rire face à sa situation difficile.

"Je ne peux pas faire le temps, ne commettez pas le crime."

Son accent était un traînant lent, réaffirmant son statut de garçon de ferme. Ses lèvres se gonflèrent un peu plus alors qu'elle affichait son meilleur visage boudeur. Elle savait qu'il appréciait la vue de son corps, comme tout le monde. En toute honnêteté, elle n'avait jamais beaucoup aimé le petit-déjeuner, mais elle avait un appétit féroce pour la bite. Elle n'avait été initiée qu'un an auparavant et depuis lors, elle l'avait poursuivi et avait fait tout ce qu'elle pouvait pour l'obtenir.

« Aww… tu ne peux pas donner une pause à la nouvelle fille ? Je meurs vraiment de faim..."

Elle se pencha un peu en arrière, laissant son décolleté reculer mais ouvrant un peu ses jambes pour montrer son string rouge qui était en dessous et la tache sombre qui grandissait rapidement alors qu'elle formait les images de lui forant dans sa bouche dans sa tête. Il se déplaça à nouveau, devenant visiblement mal à l'aise alors qu'il essayait de rester concentré sur ses yeux ou sur son journal.

"Ce n'est pas ma faute si tu as eu des ennuis, tu aurais dû manger avant de venir à l'école."

Et là-dessus, il souleva son journal et commença à lire, l'empêchant de voir et espérant que la tente qu'il avait tomberait avant que la cloche ne sonne pour signaler le début des cours du matin.

"Merde," pensa-t-elle, "je prends mon shake protéiné du matin."

Elle se leva, prenant son temps pour s'assurer que le bureau ne grinçait pas, puis se dirigea vers le grand bureau en bois sur lequel il était assis. Plutôt que de détourner son attention du papier qu'elle posa sur le sol et se glissa sous l'ouverture à l'avant de son bureau, faisant de son mieux pour éviter de le heurter accidentellement et de l'alerter de sa présence.

Enfin, elle était sous son bureau, même si ses talons lui avaient donné un peu de fil à retordre. Elle regarda par-dessus son pantalon jusqu'à ce que ses yeux se posent sur le renflement au centre de celui-ci. Elle n'avait pas souri autant depuis longtemps. Elle lécha ses lèvres en prévision de goûter sa bite et son sac, elle aimait la sensation d'une bite épaisse et palpitante enfermée dans sa bouche presque autant qu'elle aimait être déchirée par derrière.

Avec précaution, elle leva sa main droite et la déplaça vers sa barre de fer, gardant ses doigts à moins d'un pouce de sa jambe. Il toussa et elle se figea, le cœur battant, car elle craignait qu'il ne jette un œil à son bureau ou qu'il ne se déplace sur son siège. Après quelques secondes, elle pensa qu'elle était en sécurité, mais sa jambe se souleva un peu et heurta sa main.

Elle devait tenter sa chance maintenant, alors elle pressa ses mains chaudes, douces et parfaitement manucurées sur sa queue et commença à la caresser. Elle l'entendit haleter et laisser tomber son journal sur le bureau, allant même jusqu'à baisser la main comme s'il allait la repousser… mais il s'arrêta à la dernière seconde et Ashley prit cela comme une invitation à repêcher son dick et enfin laisser le premier coq ce qui semblait être des éternités, mais ce n'était vraiment que quelques jours, entrer dans sa bouche.

Elle détestait déménager, non pas parce qu'elle laissait derrière elle tous ses amis, ou parce qu'elle laissait derrière elle tout ce qu'elle savait, mais parce qu'elle perdait tous ceux qui lui permettraient, lui feraient cadeau, avec la capacité de les sucer… et pour certains d'eux, baise-la. Elle a été forcée de rester éternellement sans se faire baiser ni sucer, et maintenant elle obtiendrait enfin ce qu'elle méritait.

Ashley a tâtonné avec la ceinture de l'entraîneur Johnson et en quelques secondes seulement en est devenue frustrée, ressentant même un début de haine envers elle pour lui avoir refusé une épaisse tranche de viande dans sa bouche, sur sa langue. Ses lèvres pulpeuses et invitantes s'étirèrent en un sourire quand il se pencha sans un mot et détacha sa ceinture et défit son pantalon pour elle ; le tout en moins de dix secondes.

"Je t'avais dit que j'avais faim…" marmonna-t-elle, puis elle se mit à mettre la main dans son pantalon et à écarter son boxer alors qu'elle était enfin capable de saisir sa viande épaisse. Elle n'avait jamais été fan des poils pubiens, mais elle prenait une bite quand elle pouvait en avoir… et l'épaisseur de la sienne compensait la touffe de poils noirs qui l'entourait.

Elle prit son temps, faisant courir sa main le long de sa longueur puis vers le bas. Pour le moment, ses yeux étaient fixés dessus et elle était incapable d'envelopper son esprit, et encore moins ses lèvres autour du magnifique appendice devant elle. À ses yeux, Dieu n'avait pas de plus grand cadeau au monde que la bite. Il avait tellement d'utilisations, cela apportait tellement de plaisir, et c'était le centre de tout son monde… peut-être une obsession, mais pas une qu'elle admettrait. Elle en avait un « bon goût ».

"Pas beaucoup de temps…"

Il emmêla ses mains dans ses cheveux pendant qu'il parlait, l'attirant un peu vers son érection lancinante et l'encourageant à continuer. Elle n'avait pas besoin d'autres encouragements alors qu'elle enroulait ses lèvres rouge rubis autour de la tête de sa hampe et traçait sa langue autour de sa couronne, en accordant une attention particulière au point sensible sous sa tête. Elle avait l'impression que tout était parfait, comme si elle était complète maintenant qu'elle l'avait. Sa main le serrait fermement ; luttant pour envelopper complètement sa circonférence dans ses petites mains douces.

Un gémissement de satisfaction vint du plus profond de sa gorge alors qu'il se penchait un peu en arrière et, par conséquent, enfonça sa bite dans sa bouche de quelques centimètres de plus. Elle n'a pas réfléchi à deux fois à son mouvement soudain, s'est seulement ajustée et a commencé à le sucer dans sa bouche. A chaque fois, elle descendait un peu plus, baissant la main tout en faisant de même avec la bouche. Elle n'avait aucune idée de ce que ça faisait pour lui, mais elle savait que si elle était un mec, elle serait gay et ferait la même chose qu'elle faisait maintenant… essayer de sucer le sperme directement de ses couilles et ne se souciant pas beaucoup de quoi ce serait comme s'il lui rendait la pareille.

Ashley pouvait sentir sa tête épaisse pousser au fond de sa gorge, suppliant d'être prise plus profondément. Elle l'enfonça avidement dans sa gorge jusqu'à ce qu'elle soit capable de secouer la tête de haut en bas à un rythme plus rapide, s'assurant toujours que sa langue travaillait sur chaque centimètre de sa queue alors que son nez était accueilli par son odeur musquée.

Sa main gauche commença à baisser un peu son pantalon, jusqu'à ce qu'il soit à ses genoux. Juste assez bas pour qu'elle puisse glisser sa main et saisir son grand sac plein. Elle gémit sur sa bite alors qu'elle sentait la chaleur de celle-ci passer sur sa main froide. Il a répondu à peu près de la même manière, grâce à sa main froide sur ses couilles chaudes et aux vibrations qu'elle a envoyées sur sa bite.

Enfin, elle a finalement coulé sa bite jusqu'à la garde et a commencé à forcer sa gorge à avaler, comme si elle avalait sa bite. Elle le sentit s'épaissir alors qu'il ne pouvait plus supporter la chaleur veloutée de sa bouche se resserrant sur sa bite négligée. Elle gémit et poussa son visage aussi loin que possible alors que sa viande éclatait dans sa gorge. Elle s'est presque bâillonnée au premier coup, mais a reculé un peu pour que le reste reste dans sa bouche. Elle le traita à sec en utilisant une combinaison de sa langue et de ses mains et finalement il se pencha en arrière et laissa échapper un soupir de contentement.

Elle sortit de sous son bureau, tortillant son corps. Elle pressa ses seins contre lui jusqu'à ce qu'ils soient dans son visage et la seule chose qui séparait sa fente baveuse de sa bite douce était le matériau fin et humide de son string. La chaleur rayonnait d'elle par vagues alors qu'elle se pressait contre lui, puis ouvrit la bouche pour lui montrer le sperme à l'intérieur juste avant qu'elle ne l'avale.

"Un bon shake protéiné m'aide toujours à passer la journée..."

Elle balança sa jambe gauche sur son corps, de sorte qu'elle se tenait à côté de lui. Avant qu'il ne puisse répondre, elle agrippa à nouveau son sexe et le serra. Elle ferma les yeux alors qu'un frisson parcourait sa colonne vertébrale. La sensation de saisir n'importe quelle bite était extatique.

"Passez une bonne journée, M. Johnson."

Articles similaires

L'autre femme_(0)

L'autre femme Par Mlle Irène Clearmont Un fantasme devenu réalité. Copyright © 2011 (novembre) Préambule. ---------------- Je suppose qu'il y a un moment dans chaque mariage où l'un des partenaires s'égare. Bon, OK alors, pas tous les mariages, mais je dois avouer que ça m'est arrivé, ce moment où tu te dis : 'Il y a quelqu'un d'autre dans ce mariage, quelqu'un que je n'ai pas encore rencontré, quelqu'un qui s'immisce. ' C'est l'histoire d'une intrusion devenue invasion. Une femme a ouvert la porte et s'est laissée entrer. Bien sûr, nous nous attendons tous à ce que l'autre femme soit une...

840 Des vues

Likes 0

GANGBANG SURPRIS

Bien que cela se soit produit il y a près de 15 ans, je bande toujours quand j'y pense. J'ai décidé qu'il était temps de le partager avec le reste du monde. Cette histoire est vraie. Désolé, il n'y a pas de bites monstrueuses, mais je pense que la vérité est de toute façon plus chaude. Ma femme, appelons-la Suzy, avait 19 ans quand nous nous sommes mariés et j'étais son premier. Je l'ai encouragée à rechercher sa propre sexualité et pendant un moment elle a résisté. Suzy mesure 5 pi 6 po et pèse environ 118 livres de fraise blonde...

1.9K Des vues

Likes 0

La salope excitée de papa Chapitre 1

Chapitre 1 Oh papa! Oui! Baise-moi, baise-moi ! Oh mon Dieu! Kattie a crié en rebondissant sur la bite de son père. Ouais! Prends cette bite, petite salope ! grogna Richard en resserrant sa prise sur le cul de sa fille. Elle était si douce et dodue aux bons endroits. Des cuisses épaisses et un petit gâchis, Kattie était la définition du sexy. Et elle était la meilleure petite salope qu'un papa puisse demander. Bonjour? Quelqu'un à la maison ? » cria une voix d'en bas. C'était sa mère. Oh merde! haleta Kattie, alors qu'elle sautait des genoux de son père et attrapait...

953 Des vues

Likes 0

3 soeur maléfique

Soudain, trois lettres spéciales me sont venues à l'esprit. W.T.F imprudemment était sous la douche avec moi et mon esprit s'est empressé de penser à ce qu'Izzy avait dit avant de dîner. -si vous obtenez ne serait-ce qu'une pipe imprudente, je dirai à tout le monde dans cette pièce ce que vous avez fait avec cette femme- merde marmonnai-je Max je sais que tu es en colère et je suis désolé. Je sais que ce que j'ai fait était mal mais je suis désolé. Je me suis rendu fou en pensant si toi et moi espérons que tu me pardonneras.tout d'un...

1.8K Des vues

Likes 0

Jeune veux être modèle pris

« Je suis comme un animal, me nourrissant d'elle, alors qu'elle consomme mon désir brûlant. Une fois nourri, plus le loup. Un ami m'a parlé de la fille d'un ami qui voulait poursuivre une carrière de mannequin. On m'a donné son portefeuille limité et d'autres informations ; Son nom Alla - 23 ans - jamais mariée - environ 5' 6 de hauteur - pas plus de 115 livres - longs cheveux auburn - ses traits du visage exquis sont sans défaut comme de la porcelaine fine - corps élancé - petits seins - cul parfait en forme de coeur . L'une...

1.2K Des vues

Likes 0

Mandy aime cuisiner

Mandy et moi sommes mariés depuis environ vingt-quatre ans. C'est une magnifique brune de 45 ans et quelque chose qui mesure 5'6 130 lb et a une silhouette parfaite de 34C - 24 - 35. Après la naissance de notre enfant unique, Mandy a pris environ 25 livres, mais dans l'ensemble endroits, son cul incroyable et une ligne de buste augmentée. Compte tenu de nos vingt-quatre ans de mariage, notre activité sexuelle s'est installée en quelque sorte une fois par semaine et consiste le plus souvent en Mandy demandant, je fais du sexe oral avant de faire quoi que ce soit...

2K Des vues

Likes 0

Tout n'allait pas avec

Tout ce qui ne va pas avec Was It Rape If You Liked It? par TiedUpHeart Fiction, Bondage et restriction, Cruauté, Domination/soumission, Drogue, Homme/Adolescente, Sexe Oral, Viol, Réticence, Romance, Fessée, Adolescent, Virginité, Écrit par des femmes, Jeune Introduction: Lise, une étudiante en deuxième année, s'est impliquée avec Alex, qui avait déjà terminé ses études secondaires. Lise a rompu avec Alex. Mais qui sait ce qui peut arriver lors d'une fête ? 1 : Faire la fête ? Chapitre I - Lise « Lise ! Lisa ! Élisabeth ! » Alex m'a appelé quand je suis passé. J'ai continué à marcher à vive allure, mettant de la distance entre...

1.9K Des vues

Likes 0

Les Sock Sisters (chapitres 9 à 12)

CHAPITRE NEUF Jeff nous a déposés devant la maison de Kim vers 8h30 et elle nous a rencontrés à la porte vêtue d'une des vieilles robes moelleuses. « Je viens de sortir de la douche les filles. Viens dans ma chambre, on va s'y changer. Phil vient de partir et j'ai en quelque sorte oublié l'heure ! « Phil vient de partir, hein ? » J'ai plaisanté. Et que faisiez-vous tous les deux pour que vous ayez perdu la notion du temps ? « Nous étions en train de baiser, Mar ! Qu'as-tu pensé? Kim a souri à Beth et moi et nous avons tous éclaté...

1.8K Des vues

Likes 0

Santiags rouges

Christy a regardé dans son placard en essayant de décider quelle tenue porter pour sa sortie habituelle du samedi soir, et depuis qu'elle est de Ft. Worth, au Texas, sa destination était certainement l'un des nombreux bars de cow-boys qui parsemaient le paysage Metroplex. Elle a finalement opté pour une longue robe de style country qui était décolletée sur le dessus, mais suffisamment ample pour lui permettre une liberté de mouvement sur la piste de danse. Elle posa le vêtement sur son lit et s'assit devant sa coiffeuse pour brosser ses longs cheveux blonds. Il n'y avait pas à s'y tromper...

1.4K Des vues

Likes 0

Sexe fidèle

Ses baisers descendirent le long de son cou, ne s'arrêtant pas avant qu'il n'atteigne ses seins. Il prend l'un des gros seins dans sa main, le massant délicatement. Ses lèvres se déplacent vers son mamelon gauche, le suçant à la seconde où ses lèvres l'enveloppent. Sa main libre traîne sur son ventre, jusqu'à son pantalon. Il pousse sa main à l'intérieur brutalement alors que sa main atteint sa destination. Ses mains passent sous le tissu connu sous le nom de sa culotte, la doigtant à ce moment-là. Il libère sa main de sa poitrine, enlevant lentement son pantalon. Une fois qu'ils...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.