Ma soeur est une benne à ordures

221Report
Ma soeur est une benne à ordures

Je m'appelle Zack et ma petite soeur Melinda est ma benne à sperme personnelle depuis qu'elle a 12 ans.

Ce n'est pas une histoire d'amour incestueuse. Ce n'est pas du chantage ou de la coercition. Ma soeur n'est qu'une salope et adore baiser. Heureusement pour elle, son frère adolescent est aussi une usine d'hormones pubère qui est prête à baiser 24h/24 et 7j/7. Il se trouve aussi que j'ai une belle bite de 8 "et une appréciation pour les adolescentes blondes sexy et athlétiques avec un ventre plat et des mésanges gaies. À vrai dire, j'avais 7 ans et elle avait presque 6 ans quand nous avons fait l'idiot pour la première fois - mais nous étions si jeunes, nous n'avions aucune idée de ce que nous faisions. Nous prenions un bain ensemble - comme c'était normal pour nous à cet âge, et j'ai eu une érection. Aucun de nous ne savait ce qui se passait vraiment, mais puisque notre mère ne nous regardait pas à ce moment-là - nous avons commencé à jouer avec. Il y a eu des attouchements, et finalement elle a commencé à me sucer la bite - Alors... j'ai eu ma première pipe à 7 ans et elle a sucé sa première bite à 5 ans... née pour être une salope Je suppose.

Encore une fois, je ne connaissais pas vraiment le sexe à ce moment-là, mais je savais que c'était HELLA bon et je voulais revivre ça. J'ai commencé à me masturber régulièrement vers l'âge de 8 ans. Rien ne sortirait mais j'aurais certainement un orgasme. Les sensations étaient incroyables mais je ne pouvais pas imiter la sensation de la bouche de ma sœur, comme je le voulais. Quelque part à cette époque, ma sœur a aussi commencé à jouer avec elle-même. Elle est même allée jusqu'à fabriquer des jouets sexuels à partir de ses jouets normaux. Étonnamment, beaucoup de jouets pour jeunes filles ont une forme phallique et n'ont pas besoin de beaucoup de modifications pour servir de godes très efficaces. J'ai appris plus tard que pendant que je caressais ma bite et que je pensais au bref moment que j'avais passé dans sa bouche chaude - Elle était dans sa chambre en train de lui marteler la chatte avec des jouets sexuels faits maison, et à un moment donné, elle a même commencé à se faire tremper. Si seulement on avait su plus tôt....

Quoi qu'il en soit... J'avais 14 ans quand elle est venue me voir la première fois. Je pensais que j'étais seul à la maison. J'étais sur mon ordinateur, porno allumé, pas de casque. Ma sœur a dû tout entendre et savoir ce qui se passait, car elle est entrée directement et n'a pas semblé choquée de me voir ainsi. Elle semblait... dedans. J'aurais paniqué sinon. Elle est juste restée là, se mordant la lèvre, me regardant la caresser. Bientôt, je ne regardais plus du tout le porno. Je la regardais me regarder. Ses mains ont commencé à dériver sur son corps - une sur ses seins à peine bourgeonnants et une autre se déplaçant lentement vers son entrejambe. Après un moment de frottement, elle a passé sa chemise par-dessus sa tête et m'a dévoilé ses petits seins. J'ai failli y arriver, mais j'ai tenu plus longtemps. J'ai été récompensé par une vue magnifique sur son cul, et finalement sa chatte sans poils quand elle a laissé tomber son short et sa culotte aussi. Ça l'a fait...

"Oh merde, je vais jouir..." ai-je grogné.

Ce qui s'est passé ensuite m'a bouleversé. Elle s'est juste avancée, s'est mise à genoux, a ouvert la bouche et a tiré la langue. J'ai pointé ma bite vers le bas et j'ai commencé à la frotter sur sa langue - enfin... la sensation que je recherchais. En quelques secondes, j'envoyais ma charge dans la gorge de ma sœur. Alors que mon sperme recouvrait sa langue, je vis ses yeux se révulser. Je ne savais pas trop comment l'interpréter au début, mais elle a laissé échapper un gémissement de pure extase et j'ai pu entendre sa chatte jaillir alors qu'elle se frottait et avalait ma charge. J'étais abasourdi, à court de mots. Heureusement, elle a rompu le silence...

"Oh mon dieu..." haleta-t-elle alors qu'elle descendait de son orgasme, "Je le savais. dit-elle avec enthousiasme.

"Mel...? Qu'est-ce que c'était que ça !? Comment tu... qu'est-ce que...?" balbutiai-je, encore abasourdi. Melinda a juste ri et a regardé mon écran d'ordinateur.

"Tu n'effaces jamais l'historique de ton navigateur..." dit-elle d'un air penaud. "Ça va, je n'en ai parlé à personne. Et... je ne le ferai pas" ajouta-t-elle avec un clin d'œil.

"Je viens ici quand tu n'es pas à la maison et je regarde les vidéos que tu regardes. J'en ai vu une où une fille était couverte de sperme de la tête aux pieds et la léchait... Je meurs d'envie de savoir à quoi ressemble le sperme, alors... Merci" Elle sourit.

Cela m'a vraiment enhardi, sinon je n'aurais jamais dit ce que j'ai dit ensuite...

"Tu meurs d'envie de savoir ce que ça fait d'avoir ta cerise éclatée ?" ai-je demandé avec luxure.

"Non..." répondit-elle, catégorique. Mon cœur se serra, je me sentais comme un sale type, "J'ai déjà fait éclater ma cerise avec mon jouet, il y a des années."

Mes yeux s'exorbitèrent et elle se leva et se dirigea vers mon lit. J'ai regardé alors qu'elle levait les jambes en l'air et commençait à enfoncer ses doigts dans ses trous.

"Je veux savoir à quoi ressemble une vraie bite dans mes deux trous, cependant." dit-elle en me regardant.

Il n'y avait plus moyen de l'arrêter après ça. J'ai sauté sur elle et j'ai baisé la MERDE toujours vivante d'elle. J'ai baisé sa chatte serrée et trempée jusqu'à ce que je doive jouir - ce qui est allé directement dans sa bouche. Ensuite, j'ai utilisé le sperme résiduel comme lubrifiant pour le coller ensuite dans son trou du cul. Elle les aimait tous les deux, naturellement. Elle était si petite et flexible que je pouvais manipuler son corps et écarter ses jambes de toutes sortes de façons pour avoir un meilleur accès à ses trous de baise. Bientôt, ses jambes étaient derrière sa tête, et ses deux trous étaient exposés et ouverts. J'alternais entre son trou du cul et sa chatte. Quelques coups dans sa chatte, puis des boules enfouies au fond de son cul. Elle gémissait et demandait plus à travers tout cela. Quand j'étais enfin prêt à souffler ma troisième charge, j'ai poussé aussi loin que je pouvais dans son trou du cul et lâché. J'étais assez intelligent pour ne pas la mettre en cloque, mais je voulais quand même jouir « en elle ». Nos orgasmes mutuels nous ont essoufflés et transpirés - mais j'ai continué à entrer et sortir de son anus rempli de sperme pendant que nous descendions ensemble. Nous avons commencé à nous embrasser et ma bite a commencé à durcir, encore une fois.

"Encore?" ai-je demandé, presque en plaisantant.

"Bien sûr ! Nous avons encore 2 heures, AU MOINS, avant que maman et papa rentrent à la maison. Je veux savoir combien de sperme tu peux me déverser pendant ce temps." dit-elle avec désinvolture. "Bien sûr, la prochaine charge va dans ma bouche." Elle ajouta avec un clin d'œil...

Ça a ouvert les portes... On a baisé comme des lapins après ça. Nos deux parents travaillaient et nous avions 2-3 heures seuls après l'école tous les jours. Encore une fois - nous n'étions pas amoureux - j'aimais ma sœur, en tant que sœur. Le fait que nous ayons aussi baisé était comme... mutuellement pratique. Nous étions tous les deux excités comme de la merde, tous les deux attirants, et tous les deux dans la même maison sans surveillance ! Nous avons fait nos recherches, nous avions Internet, nous étions en sécurité. Nous n'avons jamais été une famille très religieuse - l'idée qu'il y ait un "sorcier du ciel invisible" qui nous regarde et nous juge était - très franchement - putain de retardée. La raison pour laquelle l'inceste est une mauvaise idée, c'est parce que vous avez foutu en l'air des enfants. Nous ne baisions pas pour procréer - nous baisions pour BAISER ! Ça fait du bien. Cela nous donne ce coup de dopamine dont notre corps a besoin. J'ai passé toute la journée à l'école à fantasmer sur le fait de baiser jusqu'à la dernière de mes camarades de classe, puis je rentre chez moi et tire 5 ou 6 charges à l'intérieur de l'une des filles les plus chaudes de l'école.

Notre sexe était primitif, et brut aussi. Dès que nous franchissions les portes après l'école, nous faisions une vérification rapide pour nous assurer que tout était clair, puis nous commencions. Parfois, nous n'arrivions même pas à une chambre. Dès que la serrure de la porte a cliqué, nos vêtements se sont détachés et j'ai pénétré dans l'un de ses trous. Parfois, nous ne pouvions pas baiser parce que nos parents étaient à la maison - mais je lui donnais une sorte de signal pour lui faire savoir que je voulais jouir, et elle me suivait dans une autre pièce où je me branlais rapidement dans sa bouche. Elle avalait plusieurs charges par jour et adorait chacune d'entre elles. Quand elle est devenue plus adolescente, elle a convaincu ma mère de la mettre sous contrôle des naissances pour "des règles plus faciles" - la vérité était qu'elle voulait me sentir jouir dans sa chatte. Maintenant, c'est l'une de ses choses préférées. Elle adore quand je lui retire mon sperme avec ma bite et que je le lui donne à manger... et moi aussi !

Baiser fait partie de notre relation. Elle a eu des copains et j'ai eu des copines, nos relations ne souffrent pas parce qu'il n'y a pas de jalousie. Quand elle a eu son premier petit ami, j'étais un peu inquiète - mais elle a apaisé cette peur. Il est venu dîner chez nous un soir pour rencontrer la famille. C'était un mec super sympa, j'étais contente qu'elle ait choisi quelqu'un de sympa, mais j'étais un peu inquiète qu'on ne puisse pas continuer à baiser. Quoi qu'il en soit, je me suis bien comporté toute la nuit et j'ai aimé parler avec lui. Après son départ, j'étais dans ma chambre en train de jouer à des jeux vidéo et mes parents regardaient un film en bas. Je me sentais un peu stressée, pas impatiente d'avoir la conversation avec ma sœur. Bientôt, elle a frappé à la porte et est entrée. Avant que je puisse dire quoi que ce soit, elle a juste enlevé son pantalon, s'est allongée sur mon lit et a mis ses chevilles près de ses oreilles.

"Qu'est-ce que t'attends, mets ta putain de bite dans mes trous !" Elle me sourit et me fit un clin d'œil.

C'est le long et le court, vraiment. Ma sœur est une petite benne à ordures coquine qui adore baiser... et je suis plus qu'heureuse de rendre service.

Articles similaires

Je suis éveillé - Partie 2

S'ACCORDER À SON NOUVEAU JEU J'avais passé les dernières semaines depuis la sortie du lycée à sortir avec Ronnie. J'ai même pu passer plusieurs nuits avec elle dans son condo au centre-ville. Ma mère n'était pas elle-même stricte d'habitude. Après avoir été absente de la maison plusieurs jours, elle ne m'a pas du tout questionné. Je pense que cela avait beaucoup à voir avec ma sœur aînée Katrina qui me couvrait. Elle passait autant de temps chez Ronnie que moi. Elle et Mel, l'assistante de Ronnie, s'y prenaient ensemble. La semaine dernière, Katrina avait reçu une invitation de Ronnie, pour qu'elle...

1.1K Des vues

Likes 0

Femme et soeur baisée dur

C'est Ali. Je suis un homme marié de 32 ans. Je suis marié et ma femme Niha a 28 ans et elle est femme au foyer. C'est une belle dame. Où qu'elle aille, les mecs qui l'entourent ne la quittent pas des yeux. J'ai beaucoup de chance de l'avoir. Sa taille est 36-28-40. Elle a une poitrine agréable et ferme et un cul rond et pétillant qui se balance pendant qu'elle marche et de nombreuses personnes dans la rue attendent pour regarder le moment de son cul pendant qu'elle se dirige vers le marché voisin. Elle porte toujours du Sari et...

880 Des vues

Likes 0

Le paradis des bikinis

C'est la deuxième histoire de la série, Trempé à travers est l'endroit où tout commence ...... La soirée passée avec beaucoup de confusion, Debbie est redescendue après s'être séchée et changée. Elle portait ses vêtements amples et baveux d'intérieur habituels et elle a agi comme si les événements qui venaient de se produire après son retour détrempé de l'école ne s'étaient pas produits. Je ne savais pas si je devais en parler ou non, vu que j'étais censé être le gardien, le responsable. Alors que la soirée touchait à sa fin, nous nous sommes tous les deux dit bonne...

777 Des vues

Likes 0

Sis me laisse II

Inutile de dire que j'étais très préoccupé le reste de la journée et de la nuit. Rien que la pensée du petit cul de ma sœur m'excitait déjà, mais l'avoir léché était le paradis. C'était comme d'habitude pour Sis et moi pendant les deux jours suivants. Maman rentrait du travail à l'heure et papa a rapidement suivi. Nous étions également à l'école, donc il était difficile de trouver du temps seul. Chaque nuit, cependant, je fantasmais sur ma sœur et notre petit jeu se terminant généralement par une séance de branlette rapide qui me laissait plus frustré qu'autre chose. Heureusement, une...

732 Des vues

Likes 0

Papa ne peut plus dire non à sa copine

Ma mère avait un copain quand j'étais très, très jeune. Il aimait jouer avec des jeunes filles et il jouait avec moi dans le dos de ma mère. Cela a créé des pulsions sexuelles en moi qui revenaient constamment en grandissant. Cela a causé beaucoup d'angoisse et de problèmes mentaux du fait que je ne savais pas comment me soulager de ces envies, mais je savais qu'il devait y avoir un moyen de satisfaire ces envies et de me soulager. Des années plus tard, ma mère a épousé Bruce, mon nouveau beau-père. Nous avons eu une vie de famille très agréable...

679 Des vues

Likes 0

Belle Lily

Note de l'auteur : si vous n'êtes pas fan des histoires où la majorité des personnages ont peu ou pas de morale, veuillez ne pas lire ceci. Tu as été prévenu. Passez votre chemin si ce concept ne vous intrigue pas. Il y a des gens maléfiques et foutus dans cette histoire. Le fils sexuellement actif peut être le moindre des maux. Ce n'est pas une histoire d'amour légère. Son compagnon Juicy J est beaucoup plus optimiste et léger. N'hésitez pas à lire cette histoire (sur la sœur de Lilly) si vous préférez ce style. Celui-ci est également un conte en couches...

480 Des vues

Likes 0

Sexe fidèle

Ses baisers descendirent le long de son cou, ne s'arrêtant pas avant qu'il n'atteigne ses seins. Il prend l'un des gros seins dans sa main, le massant délicatement. Ses lèvres se déplacent vers son mamelon gauche, le suçant à la seconde où ses lèvres l'enveloppent. Sa main libre traîne sur son ventre, jusqu'à son pantalon. Il pousse sa main à l'intérieur brutalement alors que sa main atteint sa destination. Ses mains passent sous le tissu connu sous le nom de sa culotte, la doigtant à ce moment-là. Il libère sa main de sa poitrine, enlevant lentement son pantalon. Une fois qu'ils...

389 Des vues

Likes 0

The Devil's Pact Chapitre 26 : L'Ordre de Marie-Madeleine (fixe)

Le pacte du diable par mypenname3000 Droit d'auteur 2013 Chapitre vingt-six : L'Ordre de Marie-Madeleine Visitez mon blog à www.mypenname3000.com. « Entrez », ai-je dit à mes confrères en les invitant dans ma chambre d'hôtel. Ce n'était pas vraiment ma chambre d'hôtel. Hier soir, quand j'ai pris l'avion pour SeaTac depuis Miami, Providence m'a conduit à un expert en sinistres nommé Curtis à la réclamation des bagages de l'aéroport. Nous avons flirté en attendant nos bagages et il m'a invité dans sa chambre d'hôtel. Quand la Providence vous donne un logement, avec un mec mignon en prime, vous ne dites pas...

354 Des vues

Likes 0

Enfoncer la mère de mon ami

« Alicia, qu'est-ce que tu fais ce soir ? J'ai demandé à ma sœur. Je vais traîner avec mon pote chez lui « Tu penses que tu pourrais me glisser ça ? Comment s'appelle-t-il ? Je l'ai toujours protégée, et maintenant qu'elle a 16 ans, il va y avoir beaucoup de gars qui essaient de profiter d'elle. Même moi, je pense qu'elle est canon, et c'est ma sœur. « Ne t'inquiète pas, je pense qu'il est gay. En fait, gay. Tu sais ? » J'étais pressé, je n'avais plus le temps de l'interroger. Soyez en sécurité ai-je crié alors que je franchissais la porte...

105 Des vues

Likes 0

Ah, prendre des décisions

Il y a de nombreuses fois dans votre vie où vous serez confronté à des décisions qui ont des conséquences importantes. Certains sont plus importants que d'autres, évidemment, mais chacun d'eux aura un grand impact sur l'orientation de votre vie. Alors que je me retirais et que je venais sur son ventre, je me demandais si j'avais pris la bonne décision. Elle a enroulé ses jambes autour de moi, a attrapé ma nuque, m'a tiré vers le bas et m'a embrassé passionnément... Visiblement, elle n'avait aucun scrupule à la situation. Mais je suis peut-être allé trop loin. Peut-être devrais-je revenir un...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.