Elle a vraiment essayé de me faire chanter - le début

527Report
Elle a vraiment essayé de me faire chanter - le début

Bonjour, je m'appelle Paul, j'ai 20 ans et je vis dans une petite ville, nous venons d'emménager ici et de rénover notre maison. Avec nous, une famille a déménagé à seulement 2 maisons sur la route, une famille de 4, 2 filles et leurs parents.
Le père est parti juste au moment où ils ont acheté la maison. J'ai juste rencontré les filles quelques fois, mais ce n'était pas beaucoup plus que des "bonjour" et des "au revoir" occasionnels.
Quand j'ai fait une grande fête chez moi depuis que mes parents étaient partis (ce qui est une opportunité assez rare), j'ai fait une fête avec des amis. J'ai invité Jenny ce jour-là, qui était une fille vraiment géniale. Elle avait 16 ans, mesurait 1,70 m, avait de longs cheveux blonds, un très joli visage jeune et innocent, et une personnalité étonnante.
Quand je lui ai dit mon adresse et où laisser le train mais tout ce qu'elle a répondu était "Je sais, ses 2 maisons de mon meilleur ami". Elle était la meilleure amie de la fille cadette, également âgée de 16 ans. J'ai rencontré Jenny avec certains de nos amis par la suite, mais depuis que j'ai commencé l'université peu de temps après, je n'avais pas beaucoup de temps et je suis allé à des fêtes à l'université ou avec des amis. savait de l'école. J'étais chez elle une fois et j'ai été invitée à sa fête d'anniversaire, ce à quoi je ne m'attendais absolument pas. Mais de mon point de vue, c'était juste une gentille voisine. Cela allait bientôt changer. C'était quand j'avais 22 ans et les filles, Jenny 18 ans, Emre (moitié turque, moitié allemande) 18 ans et sa sœur aînée Jessica 20 ans. La meilleure amie des sœurs était une fille de mon ancienne école, donc nous nous connaissions toutes plus ou moins. C'était une chaude journée d'été fin mai, je venais de terminer mes diplômes universitaires et j'étais heureux de profiter de vacances d'été assez chaudes pour l'Allemagne. Comme mon père ne quittait pas son travail, nous ne pouvions pas passer de vacances dans le sud, alors je me suis assis dans le jardin pour bronzer.
Elle est allée dans son jardin avec Jenny, j'ai jeté un coup d'œil et leur ai lancé un "hey". "Hey" répondit Emre, "comment ça va ?". "Eh bien, le temps est génial, je bois des boissons fraîches, je n'ai pas d'université pour
au moins un mois, donc si tu m'offre juste une douche glacée ou peut-être une piscine, je suis parfait." "Eh bien jeah ça ferait ma journée aussi" elle sourit. Tu es dedans ?"
J'ai souri à Jenny, puis je suis revenue vers elle : "Eh bien, voyons, beau temps, une immense piscine en plein air, 2 filles sexy, pourquoi ne le serais-je pas ?" elle rougit et sourit. Eh bien cool, et si je demandais aussi à ma sœur, son amie
Alisa peut nous conduire." "Eh bien, elle n'a pas à le faire, je suppose que nous nous adaptons mieux à la voiture de Paul, et le cabriolet est un énorme avantage par rapport à sa Fiat chauffée sans climatisation", a ajouté Jenny.
Jeah, j'ai oublié, eh bien, demandons simplement s'ils veulent venir. " Eh bien, ce jour est devenu beaucoup plus intéressant. Je pensais secrètement à voir Jenny en bikini, eh bien, ça va être amusant.
Jessica et Alisa étaient là. Si j'avais su que ce voyage aurait une si grande influence sur ma vie...

Quand nous sommes arrivés là-bas, j'ai garé la voiture et j'ai secrètement apprécié les regards de la plupart des garçons, eh bien, je dois admettre que j'ai eu de la chance, même si jenny était la cerise sur le gâteau.
Les autres filles n'étaient pas moches du tout. Emre avait 1,70 ans, de longs cheveux bruns, un bronzage foncé et l'un des looks turcs les moins sexy, pas mon type mais je ne pouvais pas nier qu'elle était sexy aussi.
Sa sœur était à peu près la même, je dois admettre que je n'avais pas réalisé que ce n'était pas Emre quand je lui parlais quand nous venons d'emménager. Alisa était la blonde la plus âgée, elle était aussi magnifique et
Plus mon type et moi avons admiré sa silhouette quelques fois dans le sport en secret, mais elle avait un petit ami et n'était pas aussi sexy que jenny, donc je n'ai pas essayé de bouger là-bas.
Eh bien, nous sommes entrés, avons payé notre entrée et sommes allés nous changer. Nous nous sommes revus aux douches, Jenny a proposé d'attendre avec nos affaires pour que nous puissions nous doucher sans qu'elles soient mouillées, nous avons pris une douche, malheureusement dans différentes douches, et sommes retournées chercher nos affaires. Jenny a pris une douche et j'ai promis de lui garder une place avec sa serviette, à côté de la mienne, évidemment.
Une fois qu'elle est arrivée, nous avions déjà sorti nos serviettes et nous nous détendions au soleil. Elle était allongée à côté de moi et je n'ai pas pu m'empêcher de la regarder. Bientôt, elle s'est huilée avec de la crème solaire et m'a demandé de l'aider.
Bien sûr, j'étais un gentleman et je l'ai aidée, les autres filles se sont huilées aussi et une fois qu'elle a eu fini, je lui ai demandé de me huiler. Elle l'a fait et je pensais que ce jour ne pouvait pas être mieux.
Eh bien, j'avais tort.

Après un long moment de bronzage et de baignade, nous sommes retournés à nos serviettes, et j'avais plutôt soif. J'ai mis une bouteille mais quand j'ai essayé de boire j'ai failli la recracher, elle devenait chaude et avait un goût de pipi.
Les filles avaient le même problème alors je leur ai demandé ce qu'elles voulaient boire. "Mon Dieu, un coca serait génial", a répondu Emre. Ils étaient tous d'accord et j'ai regardé Jenny :
"Quelqu'un doit m'aider à porter les boissons." Je lui ai demandé sa direction. Je voulais passer du temps avec elle seule, alors c'était ma voie à suivre. "Bien sûr, j'irai" dit-elle en attrapant mon bras et en me traînant vers le
Bar. Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire. Je l'ai regardée et je n'ai eu qu'à tenter ma chance : "Hé, tu sais que je t'aime bien. J'aimerais passer du temps seule avec toi. Et si on allait au cinéma de temps en temps ?
Ou je t'invite à dîner?" Elle me regarda en souriant: "On dirait que tu me demandes un rendez-vous." "Eh bien, je le suis pour être exact." "Eh bien, tu veux mon numéro pour pouvoir m'appeler? " "J'ai déjà."
J'ai souri. Elle m'a regardé avec incrédulité. "Comment as-tu eu mon numéro?" "Eh bien, j'ai mes sources." Elle a pensé, puis m'a dit "Eh bien, tu sais quoi, allons chercher les boissons et allons au bain à remous après." "Cela ressemble à un plan. Dépêchez-vous avec votre boisson ", ai-je rapidement répondu. On dirait que je l'ai eue. C'était difficile de ne pas sourire quand nous sommes revenus mais je ne voulais pas le rendre officiel avant même de sortir ensemble. Les filles ont dû reconnaître quelque chose que je pensais parce que quand Je suis revenu et j'ai surpris Alisa qui me souriait d'un air entendu. Eh bien, ce n'était pas ce à quoi je m'attendais, mais bientôt plus.

J'ai fini mon verre assez rapidement car je ne pouvais pas attendre ce qui allait suivre, mais jenny non plus apparemment. "Eh bien, c'était super mais je suis gelé à l'intérieur maintenant." J'ai dit. Je pourrais vraiment utiliser un peu de temps dans le bain à remous. "Pas étonnant que tu es gelé, tu as tout bu alors que nous n'en avons pas fini la moitié. Alors que diriez-vous de nous attendre" répondit Alisa. Je souris à Jenny. "Eh bien j'ai presque fini alors je vais te rejoindre." Étonnamment, Emre a également répondu: "Eh bien, je vous rejoins une fois que j'ai fini mon verre."
"Bien sûr, tu sais où sont les Whirlpools, rejoins-nous là-bas" lui dis-je. Eh bien, on dirait que j'ai dû prendre les choses plus vite que je ne le voulais. Nous sommes allés aux bains à remous et Jenny s'est étonnamment câlinée dès notre arrivée. "Eh bien, on dirait que votre plan a échoué." "Juste un petit contretemps, nous manquons de temps" dis-je en souriant à cette jolie fille câlinée contre moi. Je savais que c'était déjà trop beau pour être vrai mais
J'ai pensé à utiliser ma chance tant que je l'avais, alors je me suis penché et je l'ai embrassée. Elle lui rendit son baiser instantanément et c'était incroyable. Nous nous sommes embrassés, oubliant tout le reste et nous nous sommes juste arrêtés quand nous avons été interrompus par un cri.
"Comment peux-tu!" C'était Emre qui criait. "Comment avez-vous pu, descendez maintenant!" Elle nous a brutalement séparés. Jenny a été surprise mais elle a repris son souffle avant moi. "Je t'ai dit de ne pas être jaloux. Nous ne sommes pas exclusifs et je l'aime beaucoup."
J'ai déjà récupéré mon souffle mais je n'ai pas réussi à bégayer plus que "quoi ?!" Jenny me regarda choquée, visiblement choquée de reconnaître ce qu'elle venait d'avouer. "Ummm, écoutez, c'est une longue histoire, mais pour faire court, je suis BI et elle aussi. Nous n'avions tout simplement pas envie de le rendre public et puisque nous n'avons pas de petits amis, nous devons être "amis avec des avantages ". Mais je lui ai toujours dit que si j'avais un petit ami et qu'il avait un problème avec ça, j'arrêterais."
Maintenant, je regardais Emre, attendant une réponse. Elle regarda Jenny avec colère, se taisant en avertissement : « Ce n'est pas à propos de ça, je t'ai dit que je suis tombée amoureuse de Paul quand il a attrapé Drinks. Ne joue pas cet acte innocent sur moi.
"Mais elle était avec moi quand j'ai attrapé Drinks. Elle portait les bouteilles." Je l'ai défendue. Elle m'a regardé avec incrédulité. "Eh bien, c'est peut-être le cas, mais elle est ma meilleure amie et elle aurait dû savoir que j'avais le béguin pour toi." Elle était au bord des larmes.
J'en ai fini avec elle" Elle s'est enfuie. Je me suis senti coupable et je me suis vite souvenu que j'avais conduit. "Où veux-tu aller ?" lui ai-je crié. J'ai dû l'arrêter.
"Attendez!" J'ai couru après elle. Je l'ai rejointe dans le vestiaire des filles et j'ai attrapé son bras. "Hé, on peut en parler." J'ai essayé de rester calme. "Non, mais si tu retournes vers cette garce, dis-lui qu'elle va le regretter. Oh oui, elle va le regretter" m'a-t-elle râlé.
"Cette salope est ta meilleure amie, avec des avantages je suppose." Je savais que si je mettais juste un petit indice, je découvrirais bien plus ce qui m'excitait secrètement. "Eh bien ouais, d'énormes avantages comme vous le verrez bientôt. "Elle souriait, mais ce n'était pas un beau sourire, c'était plus de la vengeance que du bonheur. "Vous savez quoi, je vous propose un accord, laissez-moi juste récupérer mon téléphone de mon casier." "Qu'est-ce que tu veux avec ton téléphone?" ai-je demandé, confuse de ce qui allait se passer.
"Oh tu verras" elle se précipita dans le vestiaire. Quand elle est sortie, elle avait un sourire diabolique sur le visage. "Regarde" dit-elle en me tendant ses écouteurs. J'ai regardé l'écran et j'ai pâli. Sur l'écran se trouvait Jenny, mais elle était agenouillée nue, avait un collier de chien à la main et regardait la caméra. "Je suis Jenny Miller, et j'obéis à ma Maîtresse Emre de toujours suivre ses instructions, quoi qu'il arrive.
Je suis conscient que si je ne le fais pas, elle va me punir pour cela et donc je vais mettre ce collier de chien. Il est destiné à former des bêtes sans éducation comme moi." Elle l'a mis, ne montrant aucune émotion. "Je vais lui donner cette télécommande pour qu'elle puisse m'électrocuter chaque fois que je fais quelque chose de mal ou même désobéir, afin qu'elle puisse m'aider à être un meilleure salope. Je le lui donne en représentant ma liberté de volonté. Je serai à elle à partir de maintenant"
L'écran est devenu noir mais ces mots n'arrêtaient pas de se répéter dans ma tête. "C'était environ six mois et j'en ai bien plus, donc si tu ne me choisis pas, je vais détruire la fille que tu as choisie pour que tu n'aies personne du tout."
J'ai regardé son visage mais je pouvais dire qu'elle ne bluffait pas. "Pourquoi fais-tu ça ? Elle t'a fait confiance et tu as ressenti quelque chose pour elle aussi, tu l'as admis. Pourquoi vas-tu détruire sa vie comme ça ?"
"J'obtiens toujours ce que je veux, et elle aime vraiment être dominée et humiliée. Ajoutons-la à notre accord, tu es avec moi mais je pourrais aussi te laisser t'amuser avec elle. Elle m'obéit vraiment, quoi qu'il arrive. . Alors tu me prends comme petite amie et elle comme jouet de baise personnel. Beaucoup de garçons tueraient pour une opportunité comme celle-ci. Peu importe ce que je faisais, elle ne s'arrêterait pas avant de m'avoir. Et elle détruirait Jenny si elle en avait envie.
"Ok" J'ai arrêté de lutter pour .
"Voilà, mais je te promets que si je me sens inférieur à elle, je lui ferai payer trop cher. Et je sais comment la blesser."
Je ne pouvais pas croire ce qui venait de se passer, mais je devais en tirer le meilleur parti maintenant, je suppose. « Rendons ça officiel », a déclaré Emre.
Nous sommes retournés voir Jenny et Emre a pris la parole : "Nous avons parlé et il a admis qu'il avait aussi des sentiments pour moi." "Jenny m'a regardé, j'ai juste regardé l'eau devant elle, ne voulant pas croiser son regard. "C'est vrai ?" réussit-elle à peine à dire.
"Oui, mais j'ai des sentiments pour toi aussi. Je ne voulais pas te faire de mal mon cher." Elle a fondu en larmes. Je me sentais coupable mais je savais que c'était le mieux que je pouvais faire pour elle.
Je t'aime toujours toi et Emre et vous vous aimez aussi, alors je suppose que choisir entre vous deux briserait votre amitié. Et c'est le moins que je souhaite.
« Alors je lui ai proposé un marché. On s'aime bien, on l'aime bien, alors pourquoi ne pas le partager ? dit Emre, étant celui qui contrôlait.
J'ai hoché la tête. « Tu ferais vraiment ça ? demanda naïvement Jenny. "Bien sûr, tu vois, je l'aime bien, mais je t'aime aussi. Officiellement, je serai avec elle, mais nous pouvons aussi être ensemble. Si tu es d'accord, bien sûr. Mais je ne veux pas te perdre."
Je n'ai aucune idée de comment j'ai réussi à le convaincre, mais je suppose que j'ai réussi d'une manière ou d'une autre. "J'adorerais ça, je ne veux pas te perdre. Si cela signifie te partager et que tu es d'accord avec ça, je suppose que ça vaut le coup d'essayer." Jenny bégaya, ne réalisant pas ce qui venait de se passer. Emre sourit. Elle savait qu'elle avait Jenny. Sortons d'ici et amusons-nous à la maison. Il y a tant de choses que je dois vous montrer. « Elle m'a fait un clin d'œil.

Articles similaires

Donner un coup de main à tante Vanessa

Je n'avais que 15 ans, l'école était fermée pour l'été et mes deux meilleurs amis étaient absents pendant quelques semaines. Je n'avais rien d'autre à faire que de jouer à la maison en jouant à des jeux informatiques, en visitant des sites pornographiques et en me branlant trois ou quatre fois par jour. Ce n'était pas vraiment surprenant que maman se soit finalement fâchée contre moi et m'ait dit d'arrêter de traîner dans la maison et de faire quelque chose d'utile. Sortez de sous mes pieds et allez chez tante Vanessa et voyez si elle peut vous donner quelque chose à...

454 Des vues

Likes 0

Attacher papa

Plus tôt, tu es entré et tu m'as dit que tu voulais m'apprendre à propos de mon corps, puis tu m'as embrassé. Tu as joué avec mes seins et mon minou. Tu m'as fait me sentir tellement bien. Mais, je n'ai pas pu voir ta bite. J'ai décidé que j'allais prendre les choses en main... J'ai décidé d'attendre que tu dormes. Je savais où tu gardais certains de tes jouets. Je ne suis pas aussi gentil et innocent que j'en ai l'air. J'ai sorti des menottes, des chaînes et un bandeau de votre cachette. Après coup, j'ai attrapé un bâillon. Je...

323 Des vues

Likes 0

Mom Eyes The Kids Chapitre neuf et dix

Diana n'était pas sûre si cela se voyait, mais elle avait l'impression de haleter comme un chien alors qu'elle se dirigeait vers sa fille nue alors que la fille s'allongeait de manière si provocante sur son lit. Et d'après les regards avenants que l'adolescente lui lançait de ses yeux sensuels et baissés, Diana était à peu près sûre que la fille était aussi enthousiaste qu'elle. Diana s'assit sur le côté du lit. Son plan initial avait été de séduire la fille de la même manière qu'elle avait Jimmy, en commençant par demander à quelle fréquence Holly se branlait avec une inquiétude...

235 Des vues

Likes 0

Le bon, la brute et la Molly - Chapitre douze

« Vous passez un bon moment ? demandai-je presque nerveusement alors que Molly et moi marchions à travers la ville. Ouais. C'est sympa. répondit-elle poliment avec un petit sourire. Lorsque vous vivez si près d'un endroit, vous oubliez en quelque sorte de le vérifier et de jouer au touriste de temps en temps. Ouais! Cet endroit est vraiment cool. Il y a aussi un joli petit glacier ici. J'ai vu une dernière fois que j'étais ici avec D- avec Diane. Je ne pouvais pas laisser échapper que je traînais avec Daisy derrière le dos de Molly – même si Molly avait...

143 Des vues

Likes 0

Contrôlé par l'esprit Janice Pt. 21

Je me suis précipité hors de l'école en espérant qu'elle serait là à m'attendre et elle l'était. La veille, elle m'avait dit qu'elle s'appelait Janice, elle avait pris mon visage dans ses mains et embrassé doucement mes lèvres, un long baiser et avait placé ma main sur sa poitrine, je l'avais pressée en espérant qu'elle ne s'en soucierait pas et elle avait souri et m'a promis un bon moment. Je m'appelle Ahmed, je mesure environ 4 pieds 6 pouces, je suis d'origine pakistanaise et je suis étudiant à l'école Farfield. J'étais contente qu'elle attendait alors que je séchais l'école pour la...

110 Des vues

Likes 0

3 soeur maléfique

Soudain, trois lettres spéciales me sont venues à l'esprit. W.T.F imprudemment était sous la douche avec moi et mon esprit s'est empressé de penser à ce qu'Izzy avait dit avant de dîner. -si vous obtenez ne serait-ce qu'une pipe imprudente, je dirai à tout le monde dans cette pièce ce que vous avez fait avec cette femme- merde marmonnai-je Max je sais que tu es en colère et je suis désolé. Je sais que ce que j'ai fait était mal mais je suis désolé. Je me suis rendu fou en pensant si toi et moi espérons que tu me pardonneras.tout d'un...

1.2K Des vues

Likes 0

JJ : Retrouvailles avec papa

Il regardait un film au sous-sol, la lumière bleue scintillante donnant à son visage un air un peu extraterrestre. Maman l'avait renvoyée de la salle familiale, elle avait une sorte de soirée vin avec ses amis. Papa aimait généralement être laissé seul lors des soirées vin de maman... quelque chose à propos des niveaux d'œstrogènes trop élevés. Elle savait qu'il était un peu grincheux aujourd'hui, mais cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas prêté attention à elle. Ses amis étaient au camp d'été et elle s'ennuyait et se sentait seule. Elle s'approcha du canapé et s'appuya contre le dossier, frottant paresseusement...

1.1K Des vues

Likes 0

HSA-033 TEST-001

—---------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------------------------------- Commentaire de l'auteur : Welp les gars et les filles, j'essaie un nouveau format avec cette histoire inspirée des journaux SCP, je ne suis pas très expérimenté avec le contenu SCP ou l'écriture en général, mais je voulais surtout savoir si vous aimez l'idée de il, tout conseil ou commentaire est très apprécié! —---------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------------------------------- Article : HSA-033 Classe d'objet : Euclide Procédures de Confinement Spéciales : HSA-033 doit être détenu dans une cellule renforcée suffisamment grande, d'autres tests sont nécessaires. Description : Une créature ressemblant à un tatou, a une carapace avec des pointes qui couvrent tout son dos. Il...

815 Des vues

Likes 0

Ma première fois_(31)

Ma première fois En ouvrant la page, je n'avais jamais rien vu de tel auparavant, je savais que c'était un magazine coquin mais je ne savais pas à quoi m'attendre car je n'en avais jamais vu auparavant>Il y a devant moi une double page d'une femme nue ouvrant ses jambes, je pouvais voir sa chatte battre de tous les poils et ses seins, d'abord j'ai ri puis je l'ai regardé avec étonnement. Mon ami a dit qu'il avait déjà tout vu. (Eh bien, il avait cinq ans de plus que moi à treize ans, je n'avais que huit ans) Nous...

537 Des vues

Likes 0

Le Sex Shop – histoire 16

Tout d'abord, je m'appelle Lucy et j'ai 24 ans, 5 pieds 5 avec de longs cheveux blonds épais, des seins de 32b et je pesais à l'époque environ 110. La plupart des gens diraient que j'étais bien monté, mon ex a toujours dit que j'étais bien baisable. Je n'ai pas trouvé difficile d'avoir des gars. Ils sont juste venus me voir et j'ai eu du mal à dire non. Jeune, vieux, beau, laid, maigre ou gros. S'ils avaient une bite, j'en avais besoin en moi. Je travaillais au bordel depuis un peu plus de quatre mois et je baisais toujours le...

252 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.