Omegle Chat #1 - Grand-père et Mariah font un tour en voiture

936Report
Omegle Chat #1 - Grand-père et Mariah font un tour en voiture

Remarque : Malheureusement, l'histoire est incomplète car la connexion sur Omegle a expiré. Ceci est complètement inédit par moi. Apprécier.

xxxxxxxxxxxx

Étranger: ((femme de 19 ans (peut aller beaucoup, beaucoup plus jeune) à la recherche d'un homme plus âgé pour l'inceste RP comme mon père, mon oncle ou mon grand-père))

Vous : Quel est votre âge, sale salope ?

Étranger : ((Tout ce qui est en dessous de 17, pas de limites))

Vous : La bite de grand-père vient de pousser dans son pantalon. Quand est-ce que sa petite-fille de 11 ans vient lui rendre visite ?

Étranger : ((Oh d'accord ! Voulez-vous que je vous donne une description ?))

Toi : Oui chérie. Dis à grand-père à quoi tu ressembles

Étranger : ((Mariah, 5'2, cheveux blonds, yeux bleus, appareil dentaire, une tache de rousseur sur mon visage et des lèvres pleines. Mes cheveux sont au milieu de mon dos))

Toi : Grand-père adore ton appareil dentaire et tes seins peu développés Mariah. Oh et ces taches de rousseur ! votre grand-père caresse son membre en pensant juste à venir vous rendre visite.

Toi : Hey tu veux aller faire un petit tour ?

Étranger : "Vraiment ?" demandai-je en sautant d'excitation. "Bien sûr! Maman et papa sont d'accord."

Vous : « Eh bien, allons-y alors », je souris en regardant votre petite silhouette monter dans ma voiture avec enthousiasme. Je passe ma main sur mon membre en pleine croissance avant de sauter dans la voiture.

Inconnu : Je me précipitai vers le côté passager, m'y asseyant joyeusement et souriant. « Où allons-nous, grand-père ? demandai-je en te regardant.

Vous : "Oh moi et vous allez juste faire un petit tour en voiture chérie, j'ai quelque chose de très spécial que je veux vous montrer", je démarre le moteur et je prends la route. 'Tu sais que tu peux te rapprocher un peu plus de grand-père si tu veux Mariah'

Étranger : J'ai souri un peu et me suis rapproché un peu plus, donnant à nouveau des coups de pied innocents. « Peux-tu au moins me donner un indice ? Je demande.

Vous : "Eh bien, j'ai fait la même chose à ta mère il y a longtemps." Je souris en regardant ton visage trop naïf. Avec ma main gauche sur le volant, j'ai soigneusement commencé à déboucler ma ceinture avec ma main droite.

Étranger : J'ai baissé les yeux lorsque vous avez débouclé votre ceinture. « G-Grand-père, qu'est-ce que tu fais ? » J'ai froncé les sourcils et je vous ai regardé, confus. Cela ne s'était jamais produit lors de nos autres voyages auparavant.

Toi : 'Ne t'inquiète pas chérie, tu n'as pas à t'inquiéter, tu es avec grand-père maintenant.' Une fois que j'ai desserré ma ceinture, j'ai défait la fermeture éclair de mon jean et mon membre de 7 pouces complètement dressé s'effondre. Quelques pubis gris sont également en vue.
Étranger : J'ai haleté et reculé un peu, fixant le gros, épais... eh bien, je savais ce que c'était, mais je ne pouvais pas croire que vous le faisiez ! « Grand-père, arrête, c'est dégoûtant ! m'écriai-je en tournant la tête et en me couvrant les yeux.

Étranger : *yeux.

Vous : 'Mariah ! Tu ferais mieux d'écouter ton grand-père maintenant. m'exclamai-je légèrement agacé. « Écoute chérie, je veux juste t'apprendre quelques trucs. H-avez-vous déjà vu un de ceux-ci avant? Le pénis d'un homme ?'

Étranger : J'ai secoué la tête rapidement, en tirant la langue. "C'est fou, grand-père ! Je ne veux pas le voir !"

Étranger : *dégoûtant

Toi : Je me dis 'Jésus, elle est comme sa mère.' Je quitte la route principale sur un chemin de terre et je suis un peu frustré par votre attitude. Je conduis de plus en plus loin jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des arbres qui nous entourent et une cabane en rondins. "N'aie pas peur mon chéri, ici, touche-le un peu," je déplace mon aine dans ta direction.

Étranger : J'ai secoué la tête rapidement, mes cheveux bruissant comme je l'ai fait. "G-Grand-père, non !" J'ai commencé à sentir la poignée de la porte du camion, voulant déjà sortir.

Vous : Je passe la main derrière moi et je clique sur le bouton de verrouillage pour que vous n'ayez aucune idée. 'Mariah, c'est ta dernière chance. Je ne veux pas te faire de mal bébé.

Étranger: "C'est tellement dégoûtant!" J'ai secoué la tête et je vous ai jeté un rapide coup d'œil, pour voir si vous plaisantiez. Tu ne ressemblais pas à moi.

Étranger : ça.

Toi : Je fixe tes yeux bleus remplis de peur, ils sont presque larmoyants, tu as tellement peur, ce qui ne fait que rendre ma bite plus dure. En m'emportant avec toi, je t'attrape par tes cheveux blonds.

Étranger : J'ai haleté lorsque vous m'avez attrapé par les cheveux. « G-Grand-père, non ! S-Arrête ! » m'écriai-je en posant mes mains beaucoup plus petites sur les tiennes pour essayer de l'éloigner.

Toi : 'Tu peux continuer à crier chéri, personne ne va t'aider ici !' En tirant fort sur tes cheveux, je combats tes efforts et amène ton visage vers mon membre. Il se tient droit et impatient. Il DOIT être aspiré. 'OUVRE ta bouche Mariah! Ouvrez-le !'

Étranger : J'ai secoué la tête rapidement, toussant et crachotant, mes larmes coulant sur mon visage. "G-Grand-père ! P-S'il te plait, arrête !" J'ai essayé de retirer ma tête une dernière fois, frappant ton bras maintenant.

Vous : Sans hésitation, j'ai levé la main dans une paume ouverte, puis j'ai posé un solide SMACK sur votre joue en laissant une marque rouge brûlante. 'Prenez tout Mariah! Ouvrir!' J'ai forcé ta bouche vierge sur ma bite jusqu'à ce qu'elle touche le fond de ta petite gorge

Étranger : J'ai bâillonné, pleurant encore plus fort, toussant fort pendant que tu enfonçais ta longue queue dans ma gorge. "M-Mff !" Je secouai la tête, essayant de m'éloigner, mes dents bougeant même contre le pénis palpitant.

Toi : Les larmes de tes yeux, la salive de ton bâillonnement et le liquide pré-éjaculatoire de ma bite m'ont permis de glisser facilement mon membre profondément dans les parois de ta gorge. J'aurais joui juste là mais tes dents m'ont fait reculer. J'étais sur le point de te donner une autre ampoule rouge sur le visage mais j'en voulais plus. Je voulais te détruire. J'ai déverrouillé à nouveau les portes des camions et je t'ai traîné par les cheveux vers la cabane en rondins
Étranger : "G-Grand-père, p-p-s'il-te-plaît ! Je-je suis s-désolé ! Je-je ne le ferai plus !" Je criais fort à ce moment-là, trébuchant après toi aussi vite que je le pouvais, ne sachant pas, trop effrayé pour penser à ce qui se passerait dans cette cabane en rondins sombre et menaçante.

Vous : Rien ne m'arrêterait à ce stade. Je devais simplement faire ce que je voulais avec toi. J'allais te voler ta chatte vierge si c'était la dernière chose que je faisais. D'un seul mouvement, je t'ai attrapé sous les bras et je t'ai jeté sur le lit pendant que je revenais à la porte et que je l'ai verrouillée en souriant.

Étranger : Je me suis poussé hors du lit et je vous ai regardé pendant un moment, en reniflant alors que je me suis glissé hors du lit et que j'ai fait une pause pendant une fraction de seconde, avant de crier et de me précipiter vers la porte.

Toi : 'Tu n'as nulle part où diriger Mariah. Il n'y a plus que toi et grand-père maintenant. J'ai commencé à me déshabiller lentement, sachant que tu n'avais pas d'autre choix. J'enlevai mon t-shirt, enfilai mon jean par terre et enlevai mes bottes. Mon corps plein, poilu, potelé et légèrement en sueur était bien en vue. Au milieu de tout cet homme de 76 ans se trouvait un pénis en pleine érection. Je m'assis calmement sur le bord du lit. « Maintenant, Mariah, est-ce que tu vas enlever ta jolie petite robe ou devrais-je ? »

Étranger : "N-Non ! Je ne vais pas l'enlever !" Je ne pouvais pas me résoudre à te regarder, continuant toujours à pleurer, mon visage rouge, mes mains frottant mes joues.

Vous : Vous continuez à essayer ma patience. Heureusement, les préliminaires ne me dérangent pas. Je viens vers toi, gémissant dans le coin et presse mon corps contre toi. La chaleur de votre petite silhouette est incroyable, d'autant plus que ma bite vous pénètre. Je me penche pour saisir les extrémités de ta robe et commence lentement à la remonter

Étranger : J'ai eu le souffle coupé et j'ai essayé de vous repousser avec mes petites mains, mais je n'ai pas pu. Je couinai et tapai du pied, essayant de baisser ma robe. "G-Grand-père, arrête !"

Toi : Tes efforts pour t'en sortir ne font que me faire rire. Avec un peu plus de force, je décolle ta robe, révélant ces minuscules mamelons et cette jolie culotte. 'Ton corps est magnifique Mariah.'

Étranger : J'ai rapidement essayé de me couvrir avec mes bras, en fermant bien mes jambes. « S-S-Arrête ! » Je reniflai en te regardant avec de grands yeux.

Toi : j'ouvre tes jambes avec mes mains et j'enlève ta culotte. Je te soulève et te jette par-dessus mon épaule alors que je t'emmène vers le lit et te force à te mettre à quatre pattes. 'Savez-vous ce que nous devons faire aux vilaines filles chérie?'

Étranger : "N-Non !" J'ai rapidement fermé mes jambes fermement, essayant de m'asseoir sur mes genoux. N'importe quoi pour garder mes parties intimes hors de votre vue. "Je-je ne le ferai plus, g-grand-père !"

Toi : 'Putain Mariah, tu as besoin d'une leçon !' J'utilise un de mes pieds pour garder ta tête sur le lit et te forcer à lever le cul. Avec ma main droite, j'attrape ma ceinture et je la lève haut dans les airs. 'Écarte tes jambes ou je te fessais le cul avec cette ceinture Mariah !'

Étranger : J'ai crié et j'ai rapidement ouvert mes jambes, ne voulant pas vous mettre plus en colère que vous ne l'étiez déjà. "Je-je suis tellement désolé !" criai-je, le visage enfoui dans les draps qui sentaient le moisi.

Toi : J'ai baissé la ceinture et je me suis préparé à ce que j'attendais depuis si longtemps. Je me suis aligné derrière toi. Je pouvais voir tes cuisses trembler à l'idée de ce qui allait arriver. Je crache dans ma main et le frotte sur tout mon membre avant de le placer à l'entrée de ta chatte. 'Maintenant, n'ose pas fermer ces jambes chérie.'

Étranger: Ma petite chatte rose et serrée semblait faire signe à ta bite épaisse, poilue et palpitante. Je reniflai et te regardai par-dessus mon épaule, puis détournai les yeux, trop effrayé pour te regarder à nouveau.

Vous : Avec un énorme gémissement, je me suis forcé à entrer dans vos parois vaginales. Oh bon Dieu était ta chatte rose vierge serrée! J'ai eu environ un pouce de ma bite quand j'ai rompu ton hymen et que du sang s'est ajouté aux fluides sur le lit. Avec quelques poussées plus énergiques, je me suis mis à 3 pouces et j'ai développé un rythme. 'Ahhhhh Putain cette chatte est tellement serrée Chérie!' J'ai attrapé ta taille et j'ai essayé de forcer ton corps à revenir sur ma bite

Articles similaires

Mes envies, besoins et envies

Je ne t'ai pas vu en personne depuis plus de quinze ans, mais je te vois dans mes rêves jour et nuit. Je pense à la nuit que nous avons eue ensemble et à la façon dont je veux me rattraper. J'étais jeune et inexpérimenté quand nous étions ensemble ce soir-là. Je ne savais pas quoi faire, alors je n'ai rien fait. Je veux effacer ça de ta mémoire et en faire un nouveau avec toi, qui te fera sourire à chaque fois que tu y penses. Je te veux. J'ai besoin de toi. Je désire vraiment être avec toi. J'ai...

2.1K Des vues

Likes 1

Soirée poker avec soeur partie 4

Pour les thèmes, je veux mettre et plus. Mais, promis, pas d'homme sur homme. Vous avez de la chance. Je ne pouvais pas dormir. Je dois aller travailler dans 3 heures, alors j'espère que vous m'en serez reconnaissant ! MDR Si vous n'avez pas lu les parties 1 et 3 (2 est facultatif et déconseillé pour la feinte du cœur), alors vous serez probablement perdu. Il s'agit d'une histoire de frère soeur tabou avec des âges appropriés de plus de 18 ans. Si vous aimez, faites-le moi savoir, et j'essaierai d'en écrire plus. Tout commentaire ou suggestion de rédaction ultérieure est...

2.1K Des vues

Likes 1

Guerre contre Geminar partie 3

Désolé, il a fallu si longtemps pour sortir cette partie de l'histoire. Mon ordinateur portable est tombé en panne et a dû le faire réparer. J'espère que cela valait la peine d'attendre. J'ai essayé de sortir cela dès que possible, j'ai peut-être raté quelques erreurs, donc je m'excuse à l'avance. Je me suis réveillé avec la tête qui tournait et des bourdonnements d'oreilles. J'ai eu l'impression que quelqu'un me regardait, puis cela m'est revenu comme un raz-de-marée. J'étais attaqué par la fille aux cheveux rouges dans le body soyeux quand je parlais à la reine. J'ai réalisé que j'étais resté au...

2K Des vues

Likes 0

Tout n'allait pas avec

Tout ce qui ne va pas avec Was It Rape If You Liked It? par TiedUpHeart Fiction, Bondage et restriction, Cruauté, Domination/soumission, Drogue, Homme/Adolescente, Sexe Oral, Viol, Réticence, Romance, Fessée, Adolescent, Virginité, Écrit par des femmes, Jeune Introduction: Lise, une étudiante en deuxième année, s'est impliquée avec Alex, qui avait déjà terminé ses études secondaires. Lise a rompu avec Alex. Mais qui sait ce qui peut arriver lors d'une fête ? 1 : Faire la fête ? Chapitre I - Lise « Lise ! Lisa ! Élisabeth ! » Alex m'a appelé quand je suis passé. J'ai continué à marcher à vive allure, mettant de la distance entre...

1.8K Des vues

Likes 0

Faire un monde meilleur... le jour de notre mariage

La matinée avait été frénétique, avec des cheveux et du maquillage à faire, mais le prosecco a aidé à atténuer le stress. Mais alors que sa sœur Lucy l'a aidée à enfiler la robe, Leanne était impatiente de commencer sa nouvelle vie de femme mariée. Ça et le fait que ce soir elle serait baisée par l'énorme bite noire de Darrell, il prendrait sa virginité à la place de son mari. Elle aimait la sensation de la lingerie sexy qu'elle portait sous sa robe de mariée et pouvait attendre de laisser Darrell le voir, elle avait aussi hâte de voir Matt...

1.9K Des vues

Likes 0

GANGBANG SURPRIS

Bien que cela se soit produit il y a près de 15 ans, je bande toujours quand j'y pense. J'ai décidé qu'il était temps de le partager avec le reste du monde. Cette histoire est vraie. Désolé, il n'y a pas de bites monstrueuses, mais je pense que la vérité est de toute façon plus chaude. Ma femme, appelons-la Suzy, avait 19 ans quand nous nous sommes mariés et j'étais son premier. Je l'ai encouragée à rechercher sa propre sexualité et pendant un moment elle a résisté. Suzy mesure 5 pi 6 po et pèse environ 118 livres de fraise blonde...

1.8K Des vues

Likes 0

Mon devoir patriotique

Je viens d'une famille de militaires. Bien que je ne me sois pas joint, j'ai toujours soutenu ceux qui le font. Un week-end, j'ai vraiment eu la chance de les soutenir, avec la bénédiction de mon mari ! Il était dans l'armée et il comprenait parfaitement ce qui se passait, l'encourageait presque. Nous voyagions à travers Dallas en rentrant de vacances. Nous nous sommes arrêtés dans un hôtel pour la nuit car nous n'étions pas pressés et avons passé la soirée à nous détendre un peu. Nous sommes descendus au bar de l'hôtel pour un dîner tardif et quelques boissons. Pendant...

1.9K Des vues

Likes 0

Bob Sluts Sa Femme Trophée Très Volontaire

BOB SLUTS SA FEMME DE TROPHÉE TRÈS VOLONTAIRE LE RÉCEPTICLE DE BITE VOLUPTUEUX : Bob a regardé par la fenêtre avant de sa maison et a regardé sa femme, Vicky, guider sa voiture de sport de luxe dans la longue allée circulaire et la garer juste après la porte d'entrée. Lorsque le Jag s'est arrêté, elle est sortie et il a vu son corps ridiculement bien construit onduler autour de l'arrière du véhicule et se diriger vers la porte d'entrée, se balançant de manière provocante sur ses bottes à talons aiguilles de 5 pouces. C'était un spectacle de durcissement de piqûre...

1.7K Des vues

Likes 0

Famille propriétaire - CH3 : Pas de retour en arrière

Ceci est la suite d'une histoire sur une famille qui se soumet à son voisin noir. Si vous n'aimez pas les histoires sur l'homosexualité, l'interracial, l'inceste, la bestialité ou le jeune sexe, passez à autre chose. Si vous aimez ces sujets, profitez-en. J'apprécie les critiques CONSTRUCTIVES. Les deux jours suivants se ressemblaient beaucoup. J'ai travaillé chez Ty pour apprendre ses investissements et améliorer son système de classement, si vous pouvez appeler cela un système. D'après ce que j'ai pu dire, il est entré dans l'argent qu'un membre de sa famille lui avait laissé alors qu'il était à l'université. Il a travaillé...

1.7K Des vues

Likes 0

Le paradis des bikinis

C'est la deuxième histoire de la série, Trempé à travers est l'endroit où tout commence ...... La soirée passée avec beaucoup de confusion, Debbie est redescendue après s'être séchée et changée. Elle portait ses vêtements amples et baveux d'intérieur habituels et elle a agi comme si les événements qui venaient de se produire après son retour détrempé de l'école ne s'étaient pas produits. Je ne savais pas si je devais en parler ou non, vu que j'étais censé être le gardien, le responsable. Alors que la soirée touchait à sa fin, nous nous sommes tous les deux dit bonne...

1.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.