Christine Formation

463Report
Christine Formation

Cette histoire contient du viol et de la servitude, peut-être de la bestialité et encore plus dans les chapitres suivants (si celui-ci reçoit de bonnes critiques).

Tous les commentaires sont appréciés, sauf s'ils ne visent qu'à me harceler ou à harceler mon travail et n'offrent aucun aperçu. Merci et profitez bien

-------------------------------------------------- ---------

Christine est sortie du magasin avec un petit chariot rempli de produits d'épicerie pour elle et son mari aimant depuis de nombreuses années. Je l'ai regardée alors qu'elle marchait vers l'arrière du parking faiblement éclairé, j'ai décidé de faire mon geste. Je suis sorti de derrière ma berline blanche et j'ai presque couru vers elle, faisant peu de bruit sur l'asphalte pendant que je bougeais. Elle m'a entendu juste au moment où je soulevais le sac en tissu noir et autour de son visage juste avant qu'elle ne réussisse à faire un tour complet. Elle a commencé à crier quand j'ai commencé à la tirer en arrière mais j'ai placé ma main sur sa bouche et j'ai coincé son bras derrière elle alors que nous approchions de ma voiture.

J'ai rapidement fait un scan du parking pour m'assurer que personne ne me voyait. J'ai commencé à ouvrir mon coffre et je l'ai jetée dedans. J'ai sorti un rouleau de ruban adhésif et l'ai enroulé autour de son cou pour maintenir le sac en place alors que j'ai claqué le coffre et je suis rapidement monté dans ma voiture et je suis parti. Il n'a fallu que quelques minutes sur l'autoroute pour arriver à ma destination, un terrain d'usine abandonné et je me suis garé dans le plus proche des bâtiments vides.

J'avais déjà aménagé le bâtiment pour qu'il soit pratiquement insonorisé lorsque j'arrivai et sortis de ma voiture. J'ai rapidement appuyé sur l'interrupteur et la porte massive de style garage s'est refermée avec un sifflement alors qu'elle se refermait. J'ai ri en moi-même à quel point c'était facile alors que j'ouvrais le coffre, seulement pour entendre un cri de terreur fort et violent. Les mots, s'ils pouvaient être comptés comme tels, nous étaient trop étouffés par le sac pour être compris et j'ai juste ri plus fort.

"Crie tout ce que tu veux. Personne ne t'entendra. Un sourire diabolique traversa mon visage alors que je regardais la femme masquée qui s'agitait. "Tu es fougueuse, j'aime cette salope."

Lentement, les cris se sont transformés en gémissements étouffés et en pleurs alors qu'elle réalisait finalement que tous ses combats étaient inutiles alors que je la jetais sur mon épaule et la portais dans mon "salon d'amour" comme je l'appelais. En termes simples, il s'agissait d'une grande planche de contreplaqué avec plusieurs reliures en cuir épais et des barres de bras et de jambes entièrement articulées pour une utilisation facile. Je l'ai allongée doucement dessus et l'ai attachée, serrant chaque sangle sur ses poignets et ses chevilles pour m'assurer qu'elle ne pouvait pas bouger. Elle a commencé à pleurer davantage lorsque je l'ai frappée plusieurs fois au visage et lui ai dit de se taire ou elle serait punie.

« Tu vas coopérer, salope ? » Je demande d'un ton presque gentil et elle secoue rapidement la tête pour dire oui alors que je retire le sac. Je lui souris alors que je sors une paire de ciseaux très résistants et commence à couper ses vêtements alors qu'elle sanglote.

"Pourquoi fais-tu ça?" Elle pleure tout bas, ce qui m'attire une forte et forte claque.

"Tu restes silencieux et tu ne te blesses pas." Ma voix chargée de luxure alors que je finis de couper son pantalon et de jeter le vêtement au sol.

Je me lève, recule de quelques pas et admire le corps voluptueux de la femme. Je souris et lui coupe le soutien-gorge et la culotte, appréciant le site alors que je la regarde pleurer et sangloter tout en étant attachée nue à une table. Je commence à me frotter à travers mon jean avant de hausser les épaules et d'enlever mon pantalon et ma chemise, puis enfin mon boxer. Je me tiens maintenant devant la femme sanglotante avec mon membre de 8 pouces debout droit devant moi.

"T'es une fille vierge ?" je demande avec un sourire diabolique sur mes lèvres.

"N-Non." Elle balbutie, ouvrant enfin les yeux pour me voir nu. Je ris alors que ses yeux s'écarquillent alors que son regard trouve mon gros membre.

« Tu aimes ça salope ? Parce qu'il t'aime vraiment. dis-je avec un rire sinistre.

« Qu'est-ce que tu vas me faire ? » Elle demande qui reçoit une autre volée de gifles, mais cette fois sur ses seins nus au lieu de son visage.

« Ça devrait être évident, espèce de salope stupide. Je vais te foutre la cervelle jusqu'à ce que tu sois une pute usée et surmenée. Je ris joyeusement alors que son visage s'effondre et que ses yeux deviennent vitreux en réalisant qu'elle est sur le point d'être violée. « Ne t'inquiète pas ta jolie petite tête. Je serai doux, en quelque sorte. dis-je en m'approchant lentement d'elle.

Je soulève les barres des jambes et les écarte, la rendant complètement ouverte maintenant. Je me tiens entre ses jambes et je crache dans ma main avant de la faire courir le long de ma queue, la mouillant légèrement juste avant de placer mon bout à l'entrée de son vagin. "J'arrive!" Je crie joyeusement alors que je pousse la moitié de mon membre en elle d'un seul coup, obtenant un cri très fort de sa part. Je souris simplement et me retire presque complètement avant de revenir en force, cette fois en mettant le reste de moi-même en elle. Je ne reste immobile que quelques secondes avant de commencer à entrer et sortir d'elle presque comme un animal. Ses cris et ses larmes de douleur ne font que me pousser plus fort en elle.

"Oh mon Dieu. Tu es serré !" je crie en sentant que je commence à approcher de ma limite. Je m'accroche à l'un de ses seins avec ma main gauche et commence à le malmener brutalement et à lui pincer douloureusement les mamelons pendant que je penche la tête en avant et mords fort son autre mamelon. Je souris et mords plus fort alors qu'elle hurle à un volume assourdissant. J'atteins enfin ma limite et jette ma tête en arrière alors que je lui enfonce des balles profondément et décharge ma semence en gémissant. "Dieu tu es une bonne baise!" lui dis-je jovialement en retirant d'elle mon membre qui rétrécissait. Sa tête est détournée de moi mais je peux entendre ses sanglots de douleur et de chagrin et rire alors que je me détourne d'elle. «Maintenant, sois une gentille fille et reste là. Je reviendrai vous chercher demain. dis-je avant de sortir du bâtiment avec seulement mes vêtements à la main et d'éteindre les lumières.

Articles similaires

Belle Lily

Note de l'auteur : si vous n'êtes pas fan des histoires où la majorité des personnages ont peu ou pas de morale, veuillez ne pas lire ceci. Tu as été prévenu. Passez votre chemin si ce concept ne vous intrigue pas. Il y a des gens maléfiques et foutus dans cette histoire. Le fils sexuellement actif peut être le moindre des maux. Ce n'est pas une histoire d'amour légère. Son compagnon Juicy J est beaucoup plus optimiste et léger. N'hésitez pas à lire cette histoire (sur la sœur de Lilly) si vous préférez ce style. Celui-ci est également un conte en couches...

1.2K Des vues

Likes 0

Fête à la piscine_(1)

Hé, tout le monde, a crié Gene, regardez ça, juste avant de faire un saut périlleux sauvage du plongeoir dans la piscine de son jardin !!! Le reste de la foule lui a fait une ovation debout simulée et Tom a crié : Je lui donnerais un trois et demi à celui-là, et tout le monde a éclaté de rire, puis a recommencé à faire la conversation et à boire son verre ! C'était la foule habituelle, les quatre couples qui s'étaient liés d'amitié depuis qu'ils avaient emménagé dans le lotissement il y a une vingtaine d'années. En été, c'était la natation et...

1.1K Des vues

Likes 0

Une soeur et le héros de sa meilleure amie

C'est ma toute première histoire, dites-moi ce que vous en pensez s'il vous plait. Je m'appelle Jack, je mesure 6'1 '' et je suis déchiré, je veux dire déchiré, de toutes ces heures passées au gymnase. J'avais l'habitude de lutter à l'école et j'ai été champion poids lourd mes deux dernières années d'école. Après l'école, je suis allé au MMA et à l'âge de 20 ans, j'étais champion de MMA. J'ai les yeux bleus et les cheveux bruns que je garde courts. Quoi qu'il en soit, revenons à l'histoire. Je vis avec ma mère et ma sœur, qui a 3 ans...

913 Des vues

Likes 0

L'histoire d'Ann partie 2

L'histoire d'Ann partie 2 Ann n'était pas du tout mal à l'aise à l'arrière de ce véhicule et avec les orgasmes qui venaient d'avoir lieu, ainsi que celui qui la suçait actuellement, cela l'a encore amenée à un point culminant tremblant. Elle aimait ça, quand son mari tordait et jouait avec ses mamelons, mais ce qu'elle aimait encore plus, c'était quand il jouait avec eux et suçait sa chatte, en particulier son clitoris. Les hommes qui l'avaient prise étaient apparemment très doués pour faire plaisir aux femmes. Elle était allongée là, incapable de bouger et était tellement épuisée par trois orgasmes...

870 Des vues

Likes 0

Omegle Chat #1 - Grand-père et Mariah font un tour en voiture

Remarque : Malheureusement, l'histoire est incomplète car la connexion sur Omegle a expiré. Ceci est complètement inédit par moi. Apprécier. xxxxxxxxxxxx Étranger: ((femme de 19 ans (peut aller beaucoup, beaucoup plus jeune) à la recherche d'un homme plus âgé pour l'inceste RP comme mon père, mon oncle ou mon grand-père)) Vous : Quel est votre âge, sale salope ? Étranger : ((Tout ce qui est en dessous de 17, pas de limites)) Vous : La bite de grand-père vient de pousser dans son pantalon. Quand est-ce que sa petite-fille de 11 ans vient lui rendre visite ? Étranger : ((Oh d'accord ! Voulez-vous que je vous donne...

723 Des vues

Likes 0

Oh maintenant il me dit !!

C'est ma première histoire et c'est 100% vrai. J'espère que je vais bien pour ma première fois.. Donc, à l'époque, j'allais chez mon oncle et il avait un fils qui avait un an de plus que moi (j'avais environ 12 ans, peut-être). C'était un garçon magnifique !! Cheveux bruns et beaux yeux bleus, il mesurait environ 5'5 et ​​avait un très bon corps :). Il s'appelait Ryan et j'étais amoureux, pas au début mais il a grandi avec moi. Nous avons passé tellement de temps ensemble et même si j'étais jeune, je savais ce que je voulais et c'était LUI !...

534 Des vues

Likes 0

Mom Eyes The Kids Chapitre neuf et dix

Diana n'était pas sûre si cela se voyait, mais elle avait l'impression de haleter comme un chien alors qu'elle se dirigeait vers sa fille nue alors que la fille s'allongeait de manière si provocante sur son lit. Et d'après les regards avenants que l'adolescente lui lançait de ses yeux sensuels et baissés, Diana était à peu près sûre que la fille était aussi enthousiaste qu'elle. Diana s'assit sur le côté du lit. Son plan initial avait été de séduire la fille de la même manière qu'elle avait Jimmy, en commençant par demander à quelle fréquence Holly se branlait avec une inquiétude...

481 Des vues

Likes 0

Daniel Loup Partie 6

Daniel Loup Partie 6 Chapitre 10 Quelques heures plus tard, Daniel et le reste de son Cadre sont entrés dans la clairière pour trouver la Famille Moïse. Mal, le chef de famille, a fait ce que Will avait dit et a commencé son histoire en ne laissant rien de côté. Daniel a lu la note que Will avait laissée. Trois des soldats les plus proches de la taille des filles leur ont donné des pantalons et des chemises supplémentaires. Le caporal Chivey a été chargé de les escorter jusqu'à Fox Wood. Il a choisi deux hommes et est parti avec la...

452 Des vues

Likes 0

Kathy White Trash Whore (Partie 12)

Cette petite histoire est aussi sale que possible pour moi. Je sais que certaines personnes le liront et seront totalement dégoûtées, mais j'aimerais vraiment qu'elles ne le fassent pas. Si vous trouvez chier, pisser et péter comme excitants, ou même légèrement amusants, alors continuez à lire et profitez-en, mais si vous n'aimez absolument pas l'idée que quelqu'un ingère des excréments pour le plaisir sexuel, allez ailleurs. Kathy et Ivan. (Une histoire de scato vraiment sale.) Kathy a terminé son quart de travail à l'hôpital à 22 heures et était dans le vestiaire lorsqu'elle a vérifié son téléphone. Elle avait un message...

295 Des vues

Likes 0

L'héritage de Pete (chapitre 8-9)_(0)

Putain de merde c'était chaud comme l'enfer ! Une voix rauque vint de l'embrasure de la porte, les faisant tous trois se regarder sur le lit. Lee et Bree se tenaient nus, leurs vêtements sur le sol. Le jus coulait le long de leurs jambes, ils avaient tous les deux les mains mouillées de se stimuler ou de se stimuler l'un l'autre. Ils respiraient tous les deux lourdement. Je ne voulais pas espionner, mais nous pensions avoir entendu quelque chose, puis c'est devenu calme, puis nous avons entendu Amy. Nous avons dû regarder Pete commencer à le lui dire. Je suis...

1.8K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.